Le Fondateur

1/10

Depuis  la création de Human Dance Life 2014 

Action | 230 Interventions

Accompagnement | 2690 personnes en France et en Outre-mer

  • Personnes en situation de sans domicile fixe, femmes isolées, femmes sdf et personnes réfugiées

  • Hommes en détention en milieu carcéral

  • Enfants atteints de DIP et transplantés ainsi que leurs familles à l'hôpital Necker

  • Adultes hospitalisés en secteur de soin

  • Étudiants dans des centres de formation aux métiers du social et à l'université

  • Enfants, adolescents et jeunes adultes scolarisés

  • Cadres et salariés en entreprises privées/publiques

  • Artistes et sportifs

  • Particuliers (enfants, adolescents, adultes, parents, couples et familles)

Davy Coumba est le fondateur de l’entreprise Human Dance Life créée en 2014

Coach | Consultant | Art-thérapeute | Entrepreneur

 

Originaire de Guadeloupe et de Guyane, il grandit en Seine Saint-Denis. Danseurs depuis 1999, après avoir été sacré champion national chorégraphique en 2002, il crée et devient président d’une association de danse en banlieue où il dispense ses cours. Parallèlement, il travaille pendant plus de 19 ans comme éducateur spécialisé diplômé dans le domaine du médico-social auprès de différents publics en grande difficulté et en situation de handicap.

 

Fort de ces expériences complémentaires, il a cœur de transmettre l’analyse de son parcours, ses connaissances pluridisciplinaires et de faire évoluer ses compétences et qualités professionnelles afin de mieux contribuer à la société. Il cesse donc ces deux carrières prenant le risque d’être sans domicile fixe. Il entreprend un vrai challenge : reprendre les études en 2014, en entamant deux formations simultanément tout en développant son entreprise. C’est la réalisation d’un parcours inspirant et prometteur qui vient concrétiser ce qu’il pratiquait déjà instinctivement. Sa confiance, sa persévérance et ses engagements envers l’humain lui permettent d’être doublement diplômé dans le domaine de l’art-thérapie en 2016 :

 

Depuis 2016, il est doublement diplômé : tout d'abord en tant que Danse Thérapeute en Expression Primitive [1] par l’Atelier du Geste Rythmé et l’association Danse Rythme Lien Social et Thérapie fondé par l’une des pionnières en danse thérapie, France Schott-Billmann [2] en ayant eu la chance d’être sollicité pour être son assistant pendant deux années. Puis, il est également diplômé de l’unique Master recherche Création Artistique mention Art thérapie en danse thérapie en DMT aux Universités Paris Descartes[3] et La Sorbonne Paris Cité en France reconnu par l’état ayant un rayonnement international avec mention bien. C’est l’unique formation universitaire au monde à former aux quatre spécialités [art-thérapie par art plastique, musico-thérapie, drama-thérapie et danse-thérapie]. 

Ses mémoires professionnels et de recherches universitaires concernant les femmes en situation de sans domicile fixe, puis ses ateliers en danse thérapie auprès de femmes en situation d’isolement en banlieue, de jeunes et adultes en grandes difficultés lui ont permis de mettre en lumière la spécificité de la voix associé au geste comme une approche favorisant la socialisation. Les résultats plus qu’encourageants de ces travaux mention très bien, l’intérêt qu’ils suscitent et les notes maximales obtenues ont clairement confirmé son envie d’aller plus loin dans la recherche, d’un engagement vers un doctorat et l’élaboration d’une thèse en ce sens.

[1] Expression primitive : approche anthropologique et technique de danse développé par Herns Duplan d’origine Haïtienne www.herns.duplan.free.fr http://www.expressionprimitive.org/.

[2] France Schott Billmann : Docteur en psychologie, psychanalyste, anthropologue et danse thérapeute, intervenante en danse thérapie Sorbonne Paris Cité,

présidente de l’association Danse Rythme Lien Social et Thérapie  www.drlst.org.

[3] www.staps.parisdescartes.fr et http://orientationmaster.parisdescartes.fr/shs/creation-artistique/ et   http://www.eadmt.com/ 

DOCTORAT :

Ayant obtenu la note maximale pour ces travaux, les résultats plus qu’encourageants de ses mémoires de recherche auprès des personnes en situation de sans domicile fixe, lui permettent d’être récompensé par son implication en étant major de sa promotion. Après ces enrichissantes années d’expérience de terrain, il souhaite poursuivre ses recherches et contribuer à la réflexion au niveau national et international. Il tend donc à s’engager dans la voie scientifique du doctorat concernant l’accompagnement les personnes en situation de sans domicile fixe par l’approche de l’art-thérapie en danse thérapie.