Articles de presse

Nous remercions les médias qui s'intéressent autant à Human Dance life, au parcours atypique de Coumba Davy ainsi qu'a ses différentes interventions dans des domaines divers de la société, mais qui reste centré sur l'être humain. N'hésitez pas à nous contacter afin de contribuer à cette authentique sensibilisation humanitaire par des approches originales et innovantes en France, auprès du grand public quelque soit les supports médiatiques.

"Fondateur de Human Dance Life et des ateliers Yuman Experience, Davy Coumba nous partage avec authenticité des éléments de son parcours singulier. Educateur spécialisé, art-thérapeute, Davy est originaire d'un quartier de la Seine-Saint-Denis. Il a su saisir à ses racines antillaises et son parcours fondateur pour oeuvrer aujourd'hui avec des projets intégrant une dimension sociale, solidaire, créative et humanitaire." Interview par Thomas Marcilly animateur de la webradio :  Radio Médecine Douce |Emission caractères libre : Pour écouter l'émission sur son parcours et ces engagements cliquez sur le lien suivant : Yuman Experience | Coumba Davy

Interview - Coumba Davy
00:00 / 00:00

Coach, Art-thérapeute, Davy Coumba est avant un chercheur passionné par la relation humaine depuis son lien social jusqu'à ce que l'on peut nommer comme étant la santé relationnelle

Il anime un concept d'ateliers Yuman Experience, ainsi que des séances individuelles pour les particuliers, les associations et les entreprises. 

« [Yuman Experience] permet de puiser en nous les ressources nécessaires afin d'avancer, évoluer et progresser dans la vie ensemble en recréant un espace de grandeur puis en ré-ouvrant le champs du possible en nous » lien suivent : 
Lien social, danse thérapie et santé relationnelle

"Il anime aujourd'hui Yuman Expérience un atelier de reliance, d'interaction et d'intégration où vienne se greffer les sourires, au rythme du djembé, résonance fidèle à notre boussole d'amour et tambour intérieure qu'est le cœur. [...] L'occasion de dépasser nos pensées limitatives en instaurant avec autrui une proximité vraie". Source :  https://www.happinez.fr/magazine/

"Ce proverbe Ubuntu résume le parcours et le combat de la vie de Davy COUMBA. Intervenant auprès des femmes isolées, de personne sans domicile fixe, des enfants hospitalisés, son approche contribue à l'amélioration de la qualité des liens avec autrui par l'expression du corps en mouvement". Source :  http://www.amina-mag.com/

danse thérapie

" J'ai senti qu'il avait des possibilités, je voulais lui donner cette chance, explique pour sa part France Schott-Billmann. Il est très charismatique, très spontané dans ce qu'il dit, très authentique." Et d'ajouter avec douceur : "Quelque part, il me fait penser à ce pionnier américain qui a vraiment fait du hip-hop un art de paix. Oui, Davy Coumba a quelque chose d'Afrika Bambaataa". Source :  www.la1ere.francetvinfo.fr

" Ce Stanois veut mettre l'art au service de tous. Davy Coumba collabore aux actions éducatives, pédagogiques et thérapeutiques menées par différentes institutions. Aujourd’hui, à la Maison du temps libre se déroulera la restitution des ateliers de danse thérapie « Osons danser autrement » qu’il a animés à Stains avec des femmes en difficulté suivies par les assistantes sociale de la circonscription.3  Source : www.ville-stains.fr

danse thérapie
danse thérapie

À 33 ans, il s’inscrit à la fac, en master d’art-thérapie pour creuser son intuition. Parallèlement, il mène un projet avec les femmes en situation de précarité à Stains, puis un autre avec les enfants transplantés de l’hôpital Necker. Et espère bien commencer une thèse sur l’apport de la danse aux personnes en situations de Sans Domicile Fixe. Source : www.seine-saint-denis.fr

Danse thérapie. Une passion, la danse. Une vocation, le social. Et un fabuleux destin qui lui a permis d’allier les deux par une pratique éprouvée instinctivement. Source : www.jsd.com

Danser pour les réfugiés. il a créé cette chorégraphie « pour défendre la cause de ces personnes qui ne viennent pas squatter un bout de trottoir pour le plaisir mais parce qu’elles ont dû fuir des situations atroces » Source : www.jsd.com

danse thérapie